Biographie

Biographie

Roland Floutier est né le 5 juin 1955, à la suite d’une décision de sa mère de le faire naître là où elle était née : dans le village des Corbières audoises, à Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse. Le pays des chèvres !

A l’âge d’un mois, il rejoint au sein de sa mère, son père, Jean, instituteur émérite en Algérie. Il y restera jusqu’au 24 avril 1962 et l’exode d’un million et demi de personnes en France pour rejoindre durant un an Bagnères-de-Bigorre.

Puis, nouveau déménagement à Villeneuve-sur-Lot. Il y restera neuf ans jusqu’à l’âge de 16 ans pour un nouveau départ dans les Pyrénées-Orientales où a été muté son père. Villeneuve, c’est le temps du bonheur, des copains, de l’école, du collège et du lycée. C’est le temps de l’apprentissage de la vie et du pilotage des avions à l’aéroclub créé par celui qui fut le pilote du Roi des Roi, le Négus : M. Demeau.

1973 : départ à moto pour Paris, puis Nanterre où pendant un an, Roland Floutier sera cheminot, accrochant jour et nuit des milliers de wagons à la gare de La Folie-Méricourt qui porte bien son nom. Il vendra même l’Huma à la sortie des hangars le dimanche. Roland Floutier noircit des pages et des pages d’impressions précises ou diffuses de cette époque. Il écrit des poèmes à l’ode des Corbières rêvées…

Nouveau départ. Direction le sud où il passe son baccalauréat de philo en candidat libre au lycée Joffre de Montpellier. Réussite et mention bien à la clé. Il poursuit des études à la fac Paul-Valéry de Montpellier en Lettres-Histoire tout en étant durant quatre ans, pion dans divers collèges de la région Languedoc-Roussillon. Il aborde, par un détour dans un château en Touraine, le métier d’éducateur spécialisé pour enfants lourdement handicapés physiques et mentaux, mais se rend bien vite compte que là n’est pas sa vocation. Et il en faut pour faire ce difficile métier.

[Page suivante: journaliste et écrivain]